Transformée, voilà ce qui s’est passé depuis 18 ans de sobriété!

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Texte par France Cayer 

J’étais prise dans un engrenage infernal où la soif de ne rien ressentir prenait trop de place, j’étais piégée.

Brisée, démolie, souffrante, je me réfugiais dans l’écriture. J’écrivais mon désarroi. Je criais pour sortir de cette cage où l’alcoolisme m’enfermait. Recroquevillée sur moi, impuissante, je ne voyais pas la sortie. Ma vie se nourrissait de peurs, de non confiance en moi, de dépression, de déceptions. J’étais prise dans un engrenage infernal où la soif de ne rien ressentir prenait trop de place, j’étais piégée.

Désoeuvrée, bien que je savais que l’on pouvait vivre sans alcool, je tournais en rond.

J’ai osé changer de voie; celle de l’acceptation, celle de la confiance, celle de la communauté avec d’autres êtres humains ayant le même défi que moi.

Puis un samedi de février, j’ai décidé de faire un pas. J’ai appelé une amie que je savais abstinente depuis longtemps. C’est là que la route vers le changement s’est mise en marche une seule journée à la fois. Mouvement libérateur!

Les portes de la vie se sont ouvertes pour moi lentement; la transformation s’est produite une année à la fois. Ce à quoi j’aspirais dans la vie s’est présenté. J’ai osé changer de voie; celle de l’acceptation, celle de la confiance, celle de la communauté avec d’autres êtres humains ayant le même défi que moi.

Je n’étais plus seule, j’étais solidaire des personnes avec lesquelles je progressais. Je les écoutais, je leur parlais, je me libérais. Je me laissais porter par plus Grand que moi. Je récoltais de nouvelles expériences : dans le sport, dans les études, au travail, dans la famille. Des relations se réparaient (conjoint, fils, sœurs et frères) et avec mes amis.

J’ai pu commencer à goûter la vie en m’apercevant, petit à petit que j’étais transformée.

Je devais me trouver moi-même afin de reconstruire mes relations.

Ce que j’ai reçu est incroyable; l’amour doux a commencé à fleurir chez moi.

J’ai donné le temps au temps, je me suis engagée avec cœur et espoir, je me suis entourée de personnes inspirantes. J’ai pu commencer à goûter la vie en m’apercevant, petit à petit que j’étais transformée. Un cadeau extraordinaire que je chéris chaque jour.

 

 

Soberlab

Author: Soberlab

Bonjour

Joins-toi à nous !

Connecte-toi