Le plus beau cadeau du monde

Texte par Eliane Gagnon

J’ai été en recherche d’équilibre toute ma vie et je pensais que je n’avais pas accès à ça parce que j’étais une « intense », une excessive, une « toute ou rien », une Gémeaux limite bordeline pas diagnostiquée.

Aujourd’hui c’est mon anniversaire de naissance. J’ai 33 ans. Toutes mes dents. La vie n’est pas parfaite mais elle est belle. J’ai le cœur rempli de gratitude pour ma sobriété, pour avoir fondé Soberlab qui me garde en vie, pour mon toit, pour mon amoureux, pour ma chère maman, pour les gens dans ma vie qui m’aiment et veulent mon bien, pour ma santé mentale qui devient de plus en plus stable à force de cheminer et d’évoluer.J’ai été en recherche d’équilibre toute ma vie et je pensais que je n’avais pas accès à ça parce que j’étais une « intense », une excessive, une « toute ou rien », une Gémeaux limite bordeline pas diagnostiquée. Tout ça, c’est encore vrai… Sauf que ce qui est magique de s’assumer dans toute sa beauté et dans toute sa laideur, c’est que j’ai finalement réussi à aimer toutes ces facettes d’Eliane Gagnon, la petite fille qui voulait changer le monde. Je sais aujourd’hui que pour changer le monde, ça commençait par soi. Je réussis à mettre de l’équilibre dans ma vie, je réussis à me rétablir de l’alcoolisme (et de me rappeler d’où je viens si je ne veux pas y retourner!) et d’une personnalité parfois défaillante qui peut encore avoir une grosse tendance à l’autodestruction.

Parce que oui, comme dirait Scott Peck dans « Le chemin le moins fréquenté », mon livre préféré, l’amour est un choix. Je décide de m’aimer plus, un jour à la fois.

Je me répète sans doute sauf que je choisis de dire non à l’autodestruction, à mon mental qui veut mon malheur. Parce que ça fait son temps. Parce que je veux construire. Le chaos ne peut pas durer éternellement quand tu as le désir sincère d’être heureux, bien dans ta peau. Je me rappelle de rêver de bonheur, de rêver d’accepter le moment présent une bonne fois pour toute, d’être une meilleure personne qui s’aime inconditionnellement et qui peut (enfin!) aimer en retour. C’est fou car autant j’ai pensé que je n’avais pas droit à l’amour à cause de mes fameuses grandes blessures d’abandon, entre autres, autant je pense que c’est une bénédiction et que je suis privilégiée d’être en mesure de le vivre aujourd’hui, d’avoir la capacité de faire ce choix-là.Parce que oui, comme dirait Scott Peck dans « Le chemin le moins fréquenté », mon livre préféré, l’amour est un choix. Je décide de m’aimer plus, un jour à la fois. Je choisis de m’accepter telle que je suis, avec mes couleurs même si elles ne font pas toujours mon affaire, surtout le gris et le noir qui m’habitent parfois. Je choisis d’aimer l’homme avec qui je partage ma vie. Oh que oui, je l’ai choisi lui. Mon prince. Je l’ai attendu, j’ai rêvé de cet amour, de cette relation saine, simple, douce, unique, merveilleuse. L’amour, le vrai, il est accessible à tous, mais encore faut-il faire le choix. Ce n’est pas facile mais ça vaut la peine.

Ce bébé ne manquera pas d’amour, il est déjà, l’amour. C’est mon plus beau cadeau, c’est mon petit miracle.

Une amie m’a dit l’autre jour, alors que je lui racontais mon histoire d’amour, que les vrais héros de ce monde étaient ceux qui s’abandonnaient réellement à l’amour… J’ai trouvé ça si beau de me voir comme une héroïne. Une héroïne qui a fait le choix d’aller jusqu’à féconder l’amour, la vie. Je suis la femme la plus heureuse du monde, je suis une future maman d’un petit garçon parfait à mes yeux. Je suis remplie de gratitude parce que je sais à quel point la vie peut être difficile. J’ai longtemps douté de mon désir de mettre un enfant au monde mais lorsque la perception change, le miracle s’opère et doucement le monde entier s’adoucit. Ce bébé ne manquera pas d’amour, il est déjà, l’amour. C’est mon plus beau cadeau, c’est mon petit miracle.

Merci la vie pour tout ce que tu me donnes, merci de me permettre d’être une maman. Je souhaite à tous les humains qui ont ce désir ancré, que ça se matérialise pour eux aussi. Ça commence avec un choix : l’Amour.

 

 

 

 

ENVIE DE PARTICIPER A L'EXPÉRIENCE SOBERLAB?

INSCRIVEZ-VOUS!

%d blogueurs aiment cette page :