Relever le défi d’aimer un alcoolique

Texte par Cynthia Jacques
J’en ai vécu des soirées à le voir se détruire, à le voir détruire l’homme que j’aimais tant, è le voir laisser l’alcool et la drogue détruire les relations qu’il chérissait.
J’ai vécu la dépendance. T’sais les gens qui ont besoin de quelque chose de fort pour se sentir en vie, pour oublier qu’ils se laissent mourir à petit feu …Ben, je les aime ces gens-là parce qu’ils ont une petite flamme que les autres ont pas ! Voilà ma dépendance ou disons plutôt, ma co-dépendance. 

Je veux pas tous les nommer. De toute façon, ceux qui me connaissent vont les reconnaître ou se reconnaître.

Par contre, je vais parler à voix haute de mon conjoint parce que lui, wow! Je vous cacherai pas…4 ans, 4 ans à me demander s’il allait finir par voir en lui ce que moi je voyais. Un homme fort mais tellement fragile à la fois, un homme bon rempli de coeur au ventre mais dont l’alcool et la drogue l’empêchaient de voir toute la beauté qui se cachait en lui. Je pense qu’un des éléments déclencheurs dans son combat, c’est qu’il a fini par voir ce que moi je voyais en lui depuis tout ce temps. J’en ai vécu des soirées à le voir se détruire, à le voir détruire l’homme que j’aimais tant, è le voir laisser l’alcool et la drogue détruire les relations qu’il chérissait.

J’ai choisi de l’aimer tel qu’il était, avec ses forces et ses faiblesses.

Pendant ce temps, moi j’ai choisi de l’aimer lui. Après plusieurs combats intérieurs, j’ai choisi de faire un pied-de-nez à l’alcoolisme en lui faisant comprendre à sa bouteille, que moi je ne partirais pas. J’ai fait comprendre à sa dépendance que l’amour que j’avais pour cet homme était plus grande que la maladie qu’il portait. J’ai choisi d’être un phare dans la tempête, de l’aimer sans condition, avec ses forces et ses faiblesses.

Vous savez ce que la vie m’a donnée pour avoir laissé l’amour gagner?

Un nouvel homme sobre, fier, solide, fidèle à lui-même! Elle m’a redonnée cet homme que j’avais vu derrière la dépendance .

Merci l’amour, merci la vie!

Je t’aime mon homme.

ENVIE DE PARTICIPER A L'EXPÉRIENCE SOBERLAB?

INSCRIVEZ-VOUS!

%d blogueurs aiment cette page :