Après un an de cheminement…

Texte par Vanessa Plourde

Et beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi ils sont malheureux parce que leur dépendance est banalisée ou acceptée par la société.

Il y a un peu plus d’un ans déjà, j’ai entamé un énorme changement qui je ne le savais pas à l’époque, allait complètement changer le cours de ma vie…

C’est un sujet dont on entend de plus en plus parler, qui commence à être accepté mais qui reste relativement tabou : les addictions.

On ne nous apprend pas à l’école ce que c’est vraiment, ni pourquoi plusieurs milliers de gens sont touchés par ces troubles de dépendance, ces maladies. On ne sait trop d’où elles proviennent et encore moins comment faire pour s’en sortir.

C’est quoi, au juste, une addiction? Pour moi, ça se résume simplement à quelque chose qui te fait instantanément oublier le moment présent, qui te fait sentir bien ou te fais vivre intensément. Bref, un plaisir d’une durée limitée, un bonheur futile ou une illusion.

Dans quel genre? Oh my god! Dans le genre de n’importe quoi! Alcool, nourriture, sexe, drogue, affection, gym, travail, médicaments! Tout! Tout peut devenir une dépendance, un comportement néfaste qui affecte le quotidien.Et beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi ils sont malheureux parce que leur dépendance est banalisée ou acceptée par la société. C’est d’ailleurs pourquoi il est parfois difficile de mettre le doigt sur le problème puisqu’on ne sait pas qu’on a un problème.

Je me sentais comme un enfant qui apprend à marcher! C’était vraiment dur et souffrant et je me demandais comment j’allais y arriver.

Depuis un an, ma plus grande étape pour parvenir au bonheur d’être, simplement bien avec moi-même a été bien sûr d’admettre que j’avais un problème. Et je crois que c’est la clé pour réussir à s’en sortir. C’est pas facile, vraiment pas mais la bonne nouvelle c’est que une fois que c’est fait, après ça va mieux. Oui parce que c’est un tout petit brin d’humilité, tout un monde s’ouvre à nous. Et c’est là que le travail commence et que la magie se met à opérer!

Sincèrement, c’est la chose la plus difficile que j’ai fait de ma vie. Mais c’est aussi le plus cadeau que j’ai pu m’offrir, celui qui a valu le plus la peine, Et Dieu sait que j’en ai essayé et fait des choses pour trouver le bonheur. Ça l’air que je devais carrément réapprendre à vivre.Je me sentais comme un enfant qui apprend à marcher! C’était vraiment dur et souffrant et je me demandais comment j’allais y arriver. Mais avec la pratique, je suis devenue meilleure.  Et aussi fou que ça puisse paraître, j’ai même commencé à y prendre goût. J’ai aimé l’idée de me rétablir de mes dépendances.

Même si j’avais peur de l’inconnu, j’ai pris action et j’ai ouvert mon coffre à outil qui était vide et je l’ai rempli avec toutes mes nouvelles connaissances! 

Et…pour la première fois de ma vie, j’ai demandé de l’aide. Je vous jure, ça non plus c’était pas facile mais on s’habitue. J’ai appris à me connaître, à apprécier les choses que je ne voyais même pas avant. Je me suis fait d’innombrable amis qui je sais, sont toujours là pour moi. Je me suis mise à lire tout ce que je pouvais trouver au sujet de la dépendance et du rétablissement. Et c’est là que j’ai compris que je devais faire les efforts nécessaires pour être la personne que j’ai toujours rêvé d’être. Même si j’avais peur de l’inconnu, j’ai pris action et j’ai ouvert mon coffre à outil qui était vide et je l’ai rempli avec toutes mes nouvelles connaissances! J’en ai appris plus sur moi-même en un an que pendant les trente une autres avant.

Je n’ai pas fait ce chemin seule. Je me suis bien entourée. Il y a eu des hauts et des bas, mais la persévérance a fait son oeuvre et je me sens maintenant prête à déplacer des montagnes! Je pouvais bien essayer de le faire avant, mais c’était loin d’être la même sorte de force qui m’habitait ou me motivait!

Maintenant je suis plus consciente du monde qui m’entoure ; j’ai de nouvelles lunettes et je vois la vie autrement. Mais une chose que je sais c’est que si je veux des résultats différents, je dois faire les choses différemment. Et si tu te demandes comment faire, il s’agit peut-être juste de commencer par essayer, justement.

C’est juste une petite bribe de tout l’espoir que je vis aujourd’hui mais si je peux en donner, ne serait-ce qu’à une seule personne aujourd’hui avec mon histoire ou encore, semer une graine quelques part dans la tête de quelqu’un, tout ce chemin que j’ai fait aura eu sa raison d’être. Pas seulement pour moi mais aussi pour tous ceux qui cherchent un moyen de trouver le bonheur à tout prix et qui ne le trouve pas.

Alors voilà! Arrose ton jardin avec de l’amour et tu verras tout ce que tu récolteras après mon ami!

Le bonheur ça se fabrique! Tu es capable, toi aussi. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENVIE DE PARTICIPER A L'EXPÉRIENCE SOBERLAB?

INSCRIVEZ-VOUS!

%d blogueurs aiment cette page :