2 ans en rétablissement!

Texte par Bianca Lamontagne
Il y a 2 ans aujourd’hui, j’ai commencé à vivre.
1 juin 2018. J’ai 2 ans sans drogue ni alcool.
Il y a 2 ans, j’ai choisi de vivre à la place de survivre. Je dis que j’ai choisi car cette décision venait de moi. J’ai commencé à consommer à 12 ans. J’étais une petite fille fragile, hypersensible avec énormément de carences. La drogue m’a enlevée cette souffrance et ce sentiment d’être de trop. Du moins c’est ce que je croyais.
Après avoir été placée avec la DPJ durant 3 ans ici et là, j’étais vraiment perdue. Tous les moyens étaient bons pour ne pas me sentir. La consommation m’a emmenée à agir contre mes valeurs et mes principes. Je n’avais plus de respect envers personne ni envers moi-même. Malgré plusieurs fois à l’hôpital et avoir mis ma vie en danger, je ne réalisais pas mais je vivais seulement pour consommer.
Il y a 2 ans aujourd’hui, j’ai commencé à vivre. J’ai commencé à me donner de l’amour, à rebâtir mon estime et ma confiance. Je ne croyais pas ça possible, encore moins seule, mais il y a une belle phrase qui existe qui dit: PLUS JAMAIS SEUL(E). Tu n’es pas ce que tu as fait.
Aujourd’hui je suis fière de dire que je suis rendue une femme forte, je m’aime de plus en plus à chaque jour.
Avec l’aide de plusieurs personnes, j’ai réussi à m’ouvrir, parler de mes blessures et réussir à puiser la force à l’intérieur de moi pour avancer. Le plus beau cadeau qu’une personne peut se faire à elle-même est de décider de se choisir et vivre. C’est un éternel combat mais avec plusieurs réussites, on réussit à avancer et à accumuler des fiertés personnelles et à prendre confiance en soi.
Aujourd’hui je suis fière de dire que je suis rendue une femme forte, je m’aime de plus en plus à chaque jour. Si tu penses que c’est impossible, dis-toi que tout est possible dans la vie. Jamais je n’aurais pensé retourner a l’école, construire ma vie et être heureuse. Maintenant, je poursuis mes études, j’avance sans trop me poser de questions et je vis!
À tous ceux qui souffrent et qui veulent s’en sortir. C’est possible! Parlez-en! Dévoilez-vous comme je l’ai fait. J’ai énormément de gratitude envers la vie.
Merci énormément!

ENVIE DE PARTICIPER A L'EXPÉRIENCE SOBERLAB?

INSCRIVEZ-VOUS!

%d blogueurs aiment cette page :