WHY WE FIGHT

Texte par Vincent Morin

Une fois que tu goûtes à ça, tu ne peux plus jamais t’en passer. Surtout quand tu as eu une vie difficile.

Ça peut paraître insensé. Pourquoi? Chaque boxeur a sa propre raison de se battre. Certains simplement pour le défi, d’autres pour repousser ses limites, simplement pour le rush d’adrénaline, pour se sentir vivant, pour vaincre ses peurs. Il y a 1001 raisons.

Pour moi, c’était d’abord et avant tout pour passer ma rage. Et par après, pour avoir cette sensation après la victoire : on se sent comme sur un petit nuage une fois que l’arbitre te lève le bras.

Tu réalises alors que tes efforts ont porté fruit. Que tu as de la valeur. Tes proches et des inconnus viennent te féliciter. Tu sens que tu as trouvé un sens à ta vie. Que tu es bon dans quelque chose, enfin.

Une fois que tu goûtes à ça, tu ne peux plus jamais t’en passer. Surtout quand tu as eu une vie difficile. Tu es prêt à mourir pour gagner.

Je comprends parfaitement pourquoi plusieurs pugilistes ont de la difficulté à se retirer. On veut toujours revenir. Goûter à la gloire de nouveau.

Quand la cloche sonne, plus rien ne compte : tu es à nu.

C’est un sport si beau et si brutal. Il blesse mais apaise à la fois. Il peut laisser de graves séquelles permanentes. Il peut même tuer. Mais il rend sain d’esprit les écorchés.

La boxe est aussi un « égalisateur ». Elle se fout de la couleur de ta peau, d’où tu viens, de ta religion, de ton statut social, de ton compte en banque, que tu sois un homme ou une femme, de ton gabarit. Quand la cloche sonne, plus rien ne compte : tu es à nu. Et c’est la beauté de la chose. C’est pur. C’est noble. C’est de l’art. C’est physique et cérébral.

Certains ne pourront jamais comprendre. Je suis un boxeur. Je le serai toujours. Comme tous ceux qui ont lacé une paire de gants et vaincu le trac avant de grimper dans l’arène. C’est pour la vie. À la vie, à la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENVIE DE PARTICIPER A L'EXPÉRIENCE SOBERLAB?

INSCRIVEZ-VOUS!

%d blogueurs aiment cette page :